Sortie Surgy – week-end du 8/9 octobre 2016

Préambule

Nous étions 12 du club à Surgy ce week-end. Première sortie falaise pour certains, retour en extérieur pour d’autres !

roches-basseville-vaer-00958

Vendredi

Le départ était prévu le vendredi soir à 20h30. Nous sommes donc partis à 21h15, après qu’un retardataire nous ai annoncé « 5-10 mn de retard grand maximum, j’arrive ».

Bref, nous chargeons les voitures de la première vague (il y en aura 3 au total : une à 21h15, une qui part après, vers 21h30, et une qui nous rejoindra le lendemain matin)… Et c’est parti, direction Surgy, ou plus exactement les Roches de Basseville, le long de la D144, entre Surgy et Clamecy ! Le voyage se passe bien, sans trop d’encombre sinon que le véhicule de tête est conduit par quelqu’un ayant plus ou moins du mal avec les directions données par le GPS. Toujours est-il que la zone industrielle d’Auxerre est super sympa à visiter de nuit…

Malgré ces détours, nous sommes arrivés à Surgy vers 23h30 (heure prévue initialement : 23h29 – merci de ne pas incriminer le chauffeur de tête). Le bivouac est monté immédiatement sur le terrain juste à côté des voies… Alors là, il y a plusieurs écoles :
– Ceux qui ont choisis le hamac fixé à un arbre plus que douteux (vraiment, celui-là, il plie beaucoup…) ;
– Ceux qui ont amené un appartement avec eux (tente 12 places avec baies vitrées, cuisine américaine aménagée et salle de bain …) ;
– Ceux qui ont amené une tente standard et qui savent la monter ;
– Ceux qui demandent le schéma pour monter une tente 1,5 places… (un cumulard celui-là, il s’agit du même qui était en retard au départ)…

Une heure plus tard, tout est installé et on partage une bière un coca avant d’aller se coucher, la journée de demain sera (plus ou moins) intense.

Samedi

Réveil matinal à 8h30 9h15, café, re-café, récupération du matos dans les voitures et nous attaquons la muraillette vers 10h30-11h. Pour ceux qui ne connaissent pas Surgy, il s’agit d’un spot « école » avec des voies dans le 3/4/5 ainsi que deux 6c assez courts, mais assez teigneux. On en profite pour faire un petit rappel des manipes de cordes pour ceux qui le souhaitent.

La matinée se passe sans fait notable, et nous nous dirigeons vers la partie « Grande Falaise » aux environs de 13h30 pour essayer quelques voies de plusieurs longueurs, quelques couennes assez retords…

Le retour au bivouac se fait vers 19h30-20h, après que certains retardataires se soient un peu trop longtemps acharnés sur une couenne…

La soirée autour du feu réchauffe les corps et les esprits, dans une ambiance particulièrement agréable !

Mais c’est pas fini…

Un petit groupe, ne sachant toujours pas résister à l’appel d’une bonne idée, décide de grimper l’aiguillette de nuit… Aussitôt dit, aussitôt fait, le petit groupe se met en route pour le départ… Il fait froid… Mais ça sort ! Inutile, fatiguant, et pas forcément très intelligent… Tout ce qu’on aime ! Mention spéciale au Troll des Familles, pour ses encouragements 🙂 !

Comme tout le monde (ou presque) est un peu fatigué de sa journée, direction le dodo, en prévision d’un réveil tôt demain pour attaquer vite les voies…

IMG_2016 (Large)

Dimanche

Réveil encore plus matinal à 9h30… pour un début dans les voies à 11h…. L’idée initiale était de commencer à grimper vers 9h30… mais le plan à un peu dévié de sa route prévue ! Le bivouac est plié, ce sera toujours ça de fait !

Nous retournons vers la muraillette, le temps de chauffer les corps ! Une fois tout ça dérouillé, ça va beaucoup mieux, et le soleil est désormais de la partie !! Pique-nique au soleil sur la vire intermédiaire de la muraillette, alors qu’il commence à faire chaud !
Pour l’après-midi direction la grande falaise avec des objectifs différents selon les groupes :
– De la couenne dure pour certains ;
– Une voie de plusieurs longueurs pour un autre groupe ;
– Une première dans un rappel en fil d’araignée pour d’autres ;
– Une sieste au soleil pour les plus téméraires !

Dernier rappel vers 16h30, récupération des chaussons et du matériel malencontreusement tombé au cours de la descente, et direction les voitures… Dont une ne veux pas démarrer…

Hop, hop, hop ! Appel à l’assistance, le temps de faire un café la dépanneuse arrive, démarrage du véhicule incriminé, et zou ! Direction Versailles.

Bilan

Pour faire sobre, simple et efficace : A refaire !!!

Extraits choisis

« – Mais… ils sont où les arceaux de la tente ? »
« – Bah dans le sac… »
« – Non… »
« – Ah… Bah tant pis, il va falloir que vous trouviez une autre tente… »

En tentant d’emmancher les arceaux de la tente :
« Je comprend rien là… Il va me falloir un schéma »

« – Et là, je fais comment ? »
« – Ben tu te couches sur la petite vire, et tu rampes sur 2 m »
« – … et plus sérieusement ?  »
« – Nan, je t’assure, c’est comme ça que je suis passé…. »
« – … »

Dans une cheminée :
« Non, vraiment, l’opposition pieds-fesses ça marche bien »

« – Alors ce 5/5+ ? »
« – Bah … on n’a pas trouvé la seconde longueur… On s’est gouré de route, on a fini dans un 6b ».

Discussion avec un autre groupe, alors qu’on sort de la voie :
« – Alors, ça donne quoi ? »
« – Bah… C’est sur-patiné au début, donc les pieds tiennent pas. Du coup, c’est uniquement sur les mains, ça tétanise un peu et c’est pas hyper agréable. Ensuite faut ramoner dans la fissure. Ça tient pas des masses mais il y a un gros bac en sortie… Mais sinon c’est joli ! »
« – Bon, ben on va faire autre chose… »
« – Bah quoi ? »

 

Merci à Guillaume et Valentin pour ce compte-rendu et les photos que vous pouvez retrouver dans la galerie photo, album « Surgy – Octobre 2016 »

Les commentaires sont fermés